Qu’est ce que la pâte de miso et comment l’utiliser ?

deux pot de miso avec des haricots de soja

Le miso est utilisé depuis des siècles dans la cuisine japonaise pour son goût riche en umami et il trouve petit à petit sa place dans nos cuisines. Si vous souhaitez en savoir plus sur sa fabrication et son utilisation, cet article est fait pour vous !

De quoi est faite la pâte de miso ?

Le miso est une pâte obtenue à partir d’un processus de fermentation et qui sert de condiment dans la cuisine japonaise. Il existe plusieurs types de miso, qui sont fabriqués de la même manière mais avec des ingrédients différents. 

koji de riz
koji de riz

Le miso est fait à partir de 3 ingrédients principaux : des graines de soja, du koji et du sel. En fonction du miso que l’on souhaite réaliser, on utilise un koji différent. Ce dernier est obtenu à partir de spores libérés par un champignon appelé koji-kin et qui ensemencent une céréale telle que le riz, l’orge ou le soja. Un miso fait avec des graines de soja, du koji de riz et du sel est appelé kome miso (miso de riz). Un miso fait avec des graines de soja, du koji d’orge et du sel est appelé mugi miso (miso d’orge) tandis qu’un miso fait avec du koji de soja est appelé mame miso. Il existe aussi un type de miso que l’on appelle miso mixte et qui mélange plus de deux céréales à la fois.

Le miso se différencie aussi par son goût, qui dépend de la quantité de sel mais aussi de la proportion de koji utilisée par rapport à la quantité de soja pour faire le miso. On appelle cette proportion “koji buai” et plus elle est élevée plus le miso est doux. On distingue donc 3 sortes de miso en fonction du goût : Le amamiso, le plus doux des trois grâce à la faible quantité de sel qu’il contient et au “koji buai” élevé. Le amakuchi miso, qui contient plus de sel qu’un miso de type amamiso mais dont le “koji buai” est moins élevé. Enfin, le karakuchi miso contient le plus de sel et le “koji buai” le plus bas des trois. 

Enfin, il  existe aussi une différenciation en fonction de l’aspect final du miso et plus particulièrement de sa couleur. Elle peut aller du rouge foncé au beige clair en passant par une couleur beige foncée et varie en fonction des ingrédients utilisés et du temps de fermentation du miso, qui peut varier de quelques semaines à plusieurs années pour certains miso.  

Comment fait-on du miso ? 

miso recouvert d'un linge dans un tonneau de bois
Fabrication du miso

Le miso est une pâte obtenue par double fermentation : une première fois pour faire le koji et une deuxième pour obtenir le miso final. Bien sûr le processus, les ingrédients ainsi que leurs quantités peuvent varier en fonction du producteur mais aussi de la région dans laquelle il est produit.

Pour commencer, les graines de soja sont triées et soigneusement sélectionnées avant d’être lavées. Ensuite, elles sont torréfiées ou cuites à la vapeur puis réduites en pâte. On mélange cette pâte au koji. Le koji est un élément essentiel à la préparation du miso et il est obtenu par fermentation grâce à l’aspergillus oryzae, le champignon plus connu comme koji-kin. Ce champignon microscopique est utilisé pour fermenter des légumineuses comme le riz, le soja ou l’orge et les transformer en koji approprié au miso souhaité. 

On y ajoute ensuite du sel et d’autres ingrédients comme de l’orge ou du riz si désiré. Ce mélange est ensuite mis à fermenter pendant plusieurs mois voire plusieurs années. Le temps de fermentation peut varier et influe sur le goût et la couleur finale du miso. 

 

Le miso dans la cuisine japonaise

Le miso est l’ingrédient principal de la fameuse soupe miso, consommée dans tout l’archipel. Elle est souvent associée à un bol de riz et constitue la base de l’alimentation japonaise et plus particulièrement du petit-déjeuner japonais.

bol de soupe miso
un bol de soupe miso

Le miso est utilisé dans de nombreux plats à base de bouillon comme les ramen, ou les udon par exemple. Il peut aussi être utilisé sous forme de glaçage et recouvre des mochi ou des dango, que l’on déguste souvent lors de festivals.

Le miso est aussi apprécié pour réaliser des marinades avec du poisson ou de la viande car le koji qu’il contient permet d’attendrir les chairs.  Par exemple, on peut le combiner à du saké et laisser les aliments macérer dans ce mélange plusieurs heures puis les griller au barbecue.

Il est fréquent qu’un plat contenant du miso soit identifiable par son nom, comme c’est le cas des miso-ramen, des ramen dont le bouillon est à base de miso. Grâce au miso, ces plats ont un goût et un arôme plus puissant que leur équivalent sans miso. En effet, le miso étant un condiment riche en umami, il a le mérite d’ajouter saveur et profondeur à de nombreux plats mais aussi de décupler la saveur umami d’autres ingrédients au goût déjà umami comme le dashi par exemple. 

 

Le miso dans votre cuisine

Le miso est un classique de la cuisine japonaise mais il s’intègre parfaitement à la cuisine occidentale et plus particulièrement à votre cuisine du quotidien !

Vous pouvez utiliser le miso pour réaliser des marinades riches en umami pour vos poissons et vos viandes ! Utilisez par exemple le miso crémeux au koji pour nappez votre saumon ou votre côte de porc avant de les faire cuire au grill. 

Le miso est très simple à intégrer dans vos sauces ! Mélangez du miso de campagne ou du miso rouge à de la sauce soja, du sucre, du mirin et du saké pour créer la sauce parfaite pour vos Maquereau mijoté au saké et au miso, dont vous pourrez retrouver la recette sur notre site internet. 

Vous pouvez également l’intégrer dans des purées ou des veloutés comme le miso Kojiya, dont le goût très parfumé se marie très bien avec des légumes et sera parfait dilué dans un potage.

brownies au miso rouge
brownie au miso rouge

Le miso s’intègre également dans des préparations sucrées. Découvrez par exemple le surprenant mariage entre le chocolat noir et le miso rouge dans un brownie au miso rouge ou encore ajoutez une touche d’umami surprenante dans une tarte flan au matcha et yuzu en l’accompagnant d’un caramel au miso blanc.

 

Chez Umami Paris, nous vous proposons une sélection de miso qui conviendront à tous les goûts. Découvrez des miso pour soupe comme les miso blanc, miso de riz, miso d’orge et miso rouge qui, selon leur couleur et par extension leurs compositions et temps de fermentation, ont un goût plus ou moins prononcé et que vous pourrez aussi intégrer à vos marinades pour leur goût riche en umami. Nous vous proposons également des miso pour marinades et assaisonnements tels que la sauce de miso piquante sumo ou des miso aromatisés au shiso, au yuzu ou au sésame. Le miso au shiso a un goût rafraîchissant qui se marie bien avec les bulots, le poulpe ou la seiche mais aussi avec de la viande rouge ou des frites. Le miso au yuzu apportera une légère touche de fraîcheur à vos poissons et légumes grâce au yuzu, un agrume japonais que l’on vous présente dans cet article.

 

 

 

 

Le miso est un incontournable de la cuisine traditionnelle japonaise mais il pourra très vite devenir un incontournable de votre propre cuisine ! Retrouvez sur notre site internet des recettes et des conseils d’utilisation pour les différents types de miso que nous vous proposons et n’hésitez pas à nous partager vos plus belles créations à base de miso ! 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.