Comment utiliser le dashi ?

Si vous appréciez la nourriture japonaise, le dashi ne vous est peut-être pas inconnu. On en parle très souvent, car c’est un élément de base de la cuisine japonaise et un concentré d’umami. Mais comment bien le préparer et où l’utiliser ? Si vous vous posez ce genre de question, alors poursuivez la lecture de cet article pour connaître tous nos conseils sur l’utilisation du bouillon japonais Dashi.

Qu’est ce que le dashi ?

Le dashi est un bouillon de base utilisé dans la cuisine japonaise, qui est obtenu en faisant bouillir des algues kombu et des flocons de bonite séchée katsuobushi. Il existe deux principaux types de dashi : le dashi de katsuobushi, qui est plus parfumé et le dashi de kombu qui est plus doux, souvent utilisé comme base pour les plats végétariens. Il est possible de les utiliser ensemble ou de préférer l’un ou l’autre en fonction de la recette. Le dashi est considéré comme un ingrédient essentiel dans la cuisine japonaise car il apporte une saveur umami unique, qui est l’un des cinq goûts de base de la cuisine. Le dashi peut également être utilisé pour aromatiser d’autres plats comme les ragoûts, les sauces et les marinades. 

Les différentes déclinaisons de dashi japonais

produits japonais sur fond de vague japonaise
Déclinaisons de dashi japonais

On peut trouver du dashi en poudre ou en cube, prêt à l’emploi. Cependant, il est très simple de le faire soi-même, et c’est d’ailleurs une alternative plus économique. De plus, vous pouvez personnaliser les ingrédients et les quantités selon vos préférences.  La préparation du dashi est à la portée de tous, mais il est important de suivre les instructions à la lettre pour obtenir le meilleur résultat. Il existe plusieurs méthodes pour faire un dashi. La méthode la plus courante, aussi utilisée dans notre recette de dashi doré, consiste à faire tremper les feuilles de kombu dans de l’eau froide pendant environ 30 minutes, puis d’ajouter les flocons de bonite séchée, et de porter le tout à ébullition. Il est important de ne pas faire bouillir le dashi pour éviter de brûler les flocons de bonite, qui peuvent devenir amers. Une fois cuit, il est préférable de filtrer le dashi pour retirer les flocons de bonite et les feuilles de kombu avant de l’utiliser dans vos préparations.

La version végé du dashi

awase dashi maison
Dashi de kombu, shiitaké et katsuobushi

Il existe par ailleurs des versions végétaliennes ou végétariennes qui sont obtenues en faisant bouillir des champignons shiitake secs et des graines de sésame pour reproduire le goût umami du dashi traditionnel.

 

Tout savoir sur l’utilisation du bouillon dashi en cuisine

Ce bouillon est utilisé dans de nombreuses recettes traditionnelles japonaises : la soupe miso, les fondues japonaises du style nabe, les soupes de nouilles udon et soba, comme dans notre recette de udon au dashi et yuzu ou même pour cuire des légumes ou des fruits de mer. Il est également utilisé pour la préparation de la sauce tsuyu, un mélange de sauce soja et de dashi, qui sert d’accompagnement pour les tempura

Une saveur unique et un ingrédient sain

En utilisant du dashi dans vos recettes quotidiennes, vous pouvez apporter une saveur unique et profonde à vos plats. Le dashi est également considéré comme un ingrédient sain, car il est faible en calories et riche en nutriments. Toutefois, il est important de noter que le dashi est naturellement salé, il est donc conseillé de ne pas ajouter trop de sel lorsque vous préparez des plats avec du dashi. Il apporte aussi beaucoup de saveurs aux plats chauds comme les soupes, les ragoûts (viandes ou poisson), les sautés, les risottos, etc. Pour ces recettes, il vous suffit d’en ajouter quelques louches à vos préparations. 

L’ingrédient clé de la cuisine japonaise

Le dashi est l’ingrédient clé pour de nombreux plats où il agira d’ingrédient secret, d’exhausteur de goût naturel : utilisé pour pocher des œufs, pour donner plus d’umami à la vinaigrette des salades, du riz à sushi, etc. Avec le froid actuel, essayez notre recette de pot-au-feu japonais au kimchi qui a un bon bouillon dashi

Il peut également être incorporé dans la cuisson des aliments comme le riz, les pâtes ou pour préparer des marinades pour les poissons, les viandes ou les fruits de mer, en donnant davantage de saveur. Le dashi est également utilisé dans la cuisine contemporaine pour apporter un goût incomparable à de nombreux plats, comme les risottos, les sauces à base de crème et les soupes de légumes.

En résumé, le dashi est un bouillon incontournable dans la cuisine japonaise, qui est facile à préparer à la maison avec seulement quelques ingrédients. Il est présent dans de nombreux plats japonais traditionnels et contemporains. Alors, n’hésitez pas à ajouter du dashi à vos prochaines recettes pour donner encore plus de gourmandise à vos plats.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *