La ferme marine Nihon Biotech

zoom sur de l'algue umibudo

Saviez-vous que nous vous proposons une variété d’algue très particulière qui est semblable à du caviar ? Découvrez ceux qui les cultivent et comment !

Quest-ce que les umibudo ? 

 

présidente de Nihon biotech en train de laver des umi budo
Yuki Yamashiro, présidente de Nihon Biotech

Connaissez vous les umibudo ? Il s’agit d’une espèce d’algue verte dont le nom signifie littéralement raisin de mer en japonais à cause des petites bulles qui poussent sur ses tiges au lieu des feuilles que l’on a l’habitude de voir sur les algues. Également appelée caviar vert, cette variété d’algues ne pousse que dans les régions tropicales et subtropicales. Les umibudo nécessitent 2 ingrédients pour se développer : l’eau et le soleil. Ces deux éléments indispensables à la culture de ce trésor marin abondent à Itoman, au sud d’Okinawa. Un autre facteur très important pour cultiver les umibudo est la patience. En effet, ces algues sont récoltées une par une, à la main. Nous vous invitons à en apprendre davantage sur la petite entreprise pleine de patience qui a fait des umibudo sa spécialité !

C’est en 1985 que Yukimatsu Yamashiro, père de l’actuelle présidente, a fondé Nihon Biotech et son laboratoire dédié à l’étude des umibudo sur les plages d’Itoman, à Okinawa. C’est son affection pour Okinawa, son atmosphère, sa faune et sa flore, qui a poussé monsieur Yamashiro à quitter Tokyo pour s’installer à Okinawa et c’est cette même passion qui anime les membres actuels de l’équipe de Nihon Biotech. Ce n’est pas seulement pour profiter du cadre idyllique que l’entreprise s’est installée à quelques centaines de mètres de la mer mais dans l’intérêt de l’aquaculture des umibudo dans sa ferme spécialisée, “Umibudo Labo” 

 

Comment Nihon Biotech cultive les umibudo ?

 

algues vertes umibudo en train de pousser
aquaculture d’umi budo

L’aquaculture des umibudo se fait en 9 étapes et débute par la culture de semis dans un réservoir d’eau. Ces semis sont ensuite répartis entre deux filets en une couche fine au centre et plus épaisse près des bords du filet. Il s’agit de l’ensemencement des semis. Les filets sont solidement attachés entre eux afin que grâce à la photosynthèse les umibudo poussent bien droites et uniformes à travers les mailles du filet.  La troisième étape consiste à placer les semis dans un large aquarium qui peut contenir jusqu’à 4 tonnes d’eau.

 

plusieurs bacs d'eau de mer pour l'aquaculture d'umi budo
Bassins de 4L d’eau de mer

Il est rempli d’eau de mer puisée non loin de là où se situe l’Umibudo Labo. En été, les semis y sont déposés pendant 20 jours, contre 2 mois en hiver. Cependant, il est plus simple de faire pousser des umibudo en hiver car il y est plus facile de contrôler la photosynthèse et d’éviter la surexposition des umibudo aux rayons ultraviolets. Peu importe la saison, il est impératif de surveiller attentivement les umibudo et d’ajuster l’écart entre la surface de l’eau et les semis d’umibudo en fonction de leur exposition au soleil.

 

personne qui lave des umi budo à la main
lavage à la main des umi budo

Vient ensuite, la période de la cueillette, lors de laquelle les umibudo sont séparées en deux groupes. Celles qui ont poussé bien droit sont destinées à la vente tandis que les umibudo ayant poussé avec des ramifications seront mises à part pour en faire des semis, c’est ce que l’on appelle la réhabilitation. Et oui, rien ne se jette chez Nihon Biotech ! En quoi consiste cette réhabilitation ? Lorsque les umibudo sont cueillies, elles sont coupées mais une fois remises dans l’eau de mer, les umibudo “cicatrisent” grâce à la photosynthèse et se renouvellent ! Pour finir, les umi budo sont lavées une dernière fois, soigneusement vérifiées une par une avant d’être emballées et expédiées pour régaler les papilles de chacun.

 

Nihon Biotech, des algues et du soleil mais pas seulement !

 

couché de soleil de soleil depuis le camping de Nihon Biotech sur la plage d'Itoman
Site de camping de Nihon Biotech

Nihon Biotech ne s’en tient pas uniquement à l’aquaculture mais c’est aussi un acteur engagé de la vie économique et touristique de la ville d’Itoman grâce aux nombreuses activités liées à la mer que l’entreprise a mis en place au sein de son site.

Comme on pouvait s’en douter, il est possible de participer à la cueillette d’umibudo et de savourer le fruit de son labeur grâce à une dégustation d’umibudo sous des formes diverses et variées ! Bénéficiant de sa proximité avec la mer, Nihon Biotech organise également des ateliers de fabrication de sel de mer, idéal à offrir ! L’entreprise souhaite faire profiter à tous de l’emplacement idyllique de son bâtiment. C’est pourquoi il est également possible de camper ou de profiter d’un bon barbecue entre amis ou en famille sur le site de Nihon Biotech ainsi que de louer tout le matériel nécessaire pour camper confortablement et faire de nouvelles expériences.
Pour les moins aventureux, Nihon Biotech a pensé à tout en transformant une partie de ses locaux en maison d’hôte comprenant une salle de séjour et plusieurs chambres. En ce qui concerne les activités dans l’eau, on peut louer un kit pour faire du stand up paddle pendant une journée entière ! De quoi donner envie de savourer les nombreux produits à base d’umibudo que Nihon Biotech propose après une journée à la plage dans son “3peace café”, un petit café avec vue sur la mer !

Et sinon, comment ça se mange ? 

 

plateau de mets d'okinawa sur une table en bois
Umibudo sur un chirashi japonais

Sur place vous pouvez déguster des sandwichs à l’umibudo mais aussi des glaces qui rappellent les saveurs d’Okinawa telles que la glace à l’umibudo ou encore la glace au cookie d’Okinawa. Nihon Biotech vend les umibudo fraiches ou dans de l’eau salée pour la conserver mais elle a surtout développé au sein de son laboratoire des produits ingénieux qui se concentrent autour de l’umibudo.

Chez Umami, nous vous proposons de découvrir l’umibudo sous sa forme la plus primaire, fraiche et conservée dans de l’eau salée. Cette variété d’algue ajoutera une belle touche iodée à vos plats en tout genre tels que des pâtes à la crème ou des salades. Il suffit de laver délicatement les grappes avant de les manger. Si les perles de l’umibudo perdent de leur fermeté plongez-les 2-3 minutes dans de l’eau douce afin qu’elles retrouvent leur consistance.

Les umibudo sont délicieuses tout simplement en accompagnement des fruits de mer et poissons comme sur un chirashi, une salade estivale ou bien dans un bon plat de pâtes. D’ailleurs, Nihon Biotech vous a concocté une recette de pâtes crémeuses au saumon agrémentées d’umibudo très simple à réaliser ! On vous donne la recette juste en dessous

Les pâtes crémeuses au saumon et aux umi budo de Yuki Yamashiro :

Ingrédients pour 2 personnes

  • 20g d’umi budo
  • 40ml de vin blanc
  • 30g de beurre
  • 80ml de crème fraîche
  • 120g de pâtes (fusili, conchiglie etc…)
  • 80g de saumon fumé
  • un peu de brandy (facultatif)

Préparation 

1. Rincer les umibudo à l’eau froide et les égoutter.

2. Dans une poêle, faire fondre le beurre à feu moyen. Une fois fondu, ajouter le saumon fumé préalablement coupé en lamelles. 

3. Ajouter le vin blanc et augmenter le feu. Ajouter ensuite la crème fraîche, les umibudo et un peu de brandy si désiré. 

4. Ajouter les pâtes préalablement cuites et combiner le tout avant de servir.

La combinaison du saumon fumé et des umibudo apporte un bon goût salé. Aussi, il n’est pas nécessaire d’ajouter du sel.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.