Kôyô, les couleurs de l’automne au Japon

feuilles d'érable japonais, momiji

Le printemps japonais est connu internationalement pour la contemplation des arbres en fleurs et notamment les cerisiers mais ce n’est pas la seule saison à proposer de magnifiques paysages !

Saviez-vous  que l’automne est tout aussi apprécié des japonais ? C’est la deuxième plus grande période de contemplation de la nature, une période que l’on appelle kôyô !

Qu’est ce que la période kôyô?

paysage d'automne au Japon, momiji, kôyô
paysage d’automne au Japon

En japonais “kôyô” signifie feuilles rouges. Par extension, ce mot désigne la période de l’année où les arbres se parent de teintes chaudes allant de l’orangé au rouge flamboyant.  Comme vous avez du le comprendre avec la célèbre contemplation des fleurs de cerisier au printemps, les japonais aiment l’éphémère. Il apprécient de regarder le temps qui passe et les changements qui s’opèrent autour d’eux et notamment dans la nature. L’évolution rapide de la nature nous rappelle que notre présence sur terre n’est que temporaire. C’est pourquoi au Japon l’automne est tout aussi propice que le printemps à la chasse aux beaux paysages éphémères. Si au printemps, on adule les fleurs de cerisiers sakura lors de fêtes appelées hanami, à l’automne les stars sont les érables, momiji en japonais, dont les feuilles se teintent de magnifiques camaïeux d’orange/rouge ainsi que les gingko dont les feuilles jaunes rappellent l’or !

La période de kôyô commence mi septembre au Nord du Japon et fini fin novembre au Sud. L’évolution de la couleur des érables est tout aussi suivie que la floraison des cerisiers et chaque année à la télé sont diffusés des cartes et des émissions sur où et quand admirer les plus beaux arbres et panoramas. Cette “chasse” est appelée “momijigari” en japonais ou “la chasse aux feuilles d’érable”.  

L’origine du momijigari 

L’origine de cette coutume de chasser les feuilles rouges de l’automne est apparue un peu après celle de contempler les arbres en fleurs au printemps. Lorsque la capitale impériale japonaise se déplace à Kyoto à l’époque Heian (794-1195), la cour commence à partir à la chasse aux feuilles rouges. En effet, encore aujourd’hui Kyoto regorge de spots magnifiques pour admirer les kôyô que ce soit des jardins ou des temples. Comme pour le hanami, kôyô est l’occasion de faire des pique-niques et de créer et réciter des poèmes.  Depuis, la tradition est restée et s’est étendue à toute la population ! La feuille d’érable a d’ailleurs conquis d’autres domaines comme la cuisine ! 

Kôyô dans votre assiette 

gâteau japonais momiji manju
gâteau japonais momiji manju

A l’automne, toute la société se parent du symbole du kôyô, la feuille d’érable momiji. On la retrouve en motif brodé sur les kimono, sur les estampes, la vaisselle, mais également dans les pâtisseries comme le célèbre momiji manju d’Hiroshima ! 

 

 

En plus de la saison du momiji, l’automne est la période idéale pour apprécier les produits suivants : 

La saison de ces délicieux champignons commence en effet dès septembre. Vous pouvez les retrouver chez Umami toute l’année sous forme séchée. L’avantage ? L’eau utilisée pour les réhydrater fera une délicieuse base de bouillon pour vos plats ! Pour en savoir plus sur ce champignon extrêmement riche en umami consulter notre article dédié ! 

champignons japonais shiitakes émincés
champignons japonais shiitakes émincés
champignons japonais shiitakes donko entiers
champignons japonais shiitakes donko entiers

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Les châtaignes kuri 
Riz brun aux châtaignes
Riz brun aux châtaignes

Chez nous aussi automne rime avec châtaigne ! Au Japon, on les retrouve cuites à la vapeur et mélangées à du riz mais aussi dans des pâtisseries comme les momiji manju !

On vous a d’ailleurs concocté une recette de kurigohan, du riz aux châtaignes à découvrir sur le blog.  

 

 

 

  • Le kaki 

L’automne c’est aussi la saison de fruits typiques du Japon comme le nashi, la poire japonaise et le kaki ! Ce dernier avec sa saveur acidulée et riche est délicieux en vinaigre pour remplacer un vinaigre de pomme par exemple. Si vous ne connaissez pas nos vinaigres de kaki on a fait un article sur le producteur et leur méthode de production !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *