Les sports japonais

Anneaux Jeux Olympiques en sculpture dans un paysage urbain

Les Jeux Olympiques modernes sont une célébration mondiale du sport où de nombreux athlètes se réunissent pour participer à diverses compétitions. Cette année, la France accueille cet événement prestigieux. À cette occasion, nous rendons hommage à la culture sportive d’un autre grand pays olympique : le Japon. Connaissez-vous bien les sports japonais ? Le Japon est réputé pour ses arts martiaux, incarnant des valeurs de discipline et de respect, mais il existe également d’autres sports modernes moins connus. Voici un aperçu des différentes pratiques sportives au Japon, avec leur histoire et leur importance culturelle !

Histoire et évolution des sports japonais

Le Japon a une riche tradition sportive, avec des disciplines variées, qui reflètent l’histoire et les valeurs culturelles du pays. Des arts martiaux traditionnels aux sports modernes adoptés de l’Occident, les sports japonais présentent un aspect fascinant de la culture japonaise.

Les arts martiaux traditionnels

Les arts martiaux japonais, ou bûdo 武道, littéralement « voie de la guerre », regroupent des disciplines de combat et de défense développés au Japon. Leur histoire remonte à plusieurs siècles et ces différents arts incarnent la discipline, le respect et la persévérance. Ils sont aussi l’expression d’un mode de vie avec des dimensions à la fois physiques, morales et spirituelles. Parmi ces arts martiaux japonais traditionnels, on retrouve :

Judoka,  Joshiro Maruyama
  • Le jûdo, 柔道, désigné comme la « voie de la souplesse », a été fondé par Jigoro Kano en 1882. Ce sport se concentre sur l’utilisation de la force de l’adversaire contre lui-même, combinant des techniques de projection et de soumission. Le judo est basé sur le principe du seiryoku zen’yô , l’utilisation optimale de l’énergie, et du jita kyôei, l’entraide et prospérité mutuelle. Devenu sport olympique en 1964 lors des Jeux de Tokyo, le jûdo a révélé des champions légendaires tels que Tadahiro Nomura, triple médaillé d’or.
  • Le karaté,空手道karate-dô, originaire des îles Ryukyu, s’est développé au 20ᵉ siècle. Cet art martial se caractérise par des coups de poings, de pied et des techniques de blocage. Il inclut aussi des styles variés, dont deux assez répandus qui sont le Shotokan (plutôt axé sur des techniques de frappe puissante et le développement de la personnalité) et le Goyu-ryu (qui combine des méthodes douces et dures, avec l’accent mis sur la respiration, les mouvements, ainsi que les techniques de blocage et de contre-attaque). Le karaté a fait ses débuts olympiques lors des Jeux Olympiques à Tokyo en 2020, comme mentionné dans notre précédent article Le Japon aux Jeux Olympiques. 
Tournoi de Kendo
  • Le kendo, 剣道 / 劍道 kendô, utilise des épées en bambou (shinai) ainsi que des armures (bôgu), dont le style rappelle l’allure des samouraïs d’antan. Le nom de cet art martial peut se traduire par la « voie du sabre », et met l’accent sur la maîtrise de soi, la discipline et la précision. Les pratiquants du kendo, aussi appelés kendoka, s’entraînent pour améliorer leur ki, l’énergie spirituelle en quelque sorte et leur état de vigilance (zanshin).

Comme nous pouvons le voir, ces différents arts martiaux ne sont pas seulement des sports, mais aussi des enseignements de valeurs et des philosophies de vie.

Les sports traditionnels

En plus des arts martiaux, le Japon possède d’autres sports traditionnels qui fascinent encore et influence la culture sportive moderne.

  • Rikishi de sumo

    Le sumo 相撲 sumô, dont on vous avait déjà parlé dans notre article Le sumo, un sport ancestral, est un sport de lutte, l’un des plus anciens au Japon, dont les origines remontent à plus de 1500 ans. Ces combats de sumo sont de réelles démonstrations de force et de techniques. Les combattants, appelés rikishi, sont considérés comme des demi-dieux vivants et suivent des régimes stricts ainsi que des entraînements intensifs. Les tournois de sumo représentent des évènements majeurs pour les Japonais, qui se rassemblent en masse dans les arènes pour assister à ce spectacle.

  • Kyûdô

    Le kyûdô 弓道, littéralement « la voie de l’arc » appartient à la fois aux arts martiaux traditionnels, mais il est pratiqué comme un sport. Perçu aussi comme une forme de méditation, le kyûdô est le fruit d’influences mélangées : le zen, le confucianisme, le taoïsme et le shintoïsme. Ce sport met l’accent sur la gestuelle, la posture et l’équilibre. Chaque tir résulte d’une sorte de cérémonie codifiée, avec une précision poussée à l’extrême, et dont la réussite est vue comme une expression de l’harmonie intérieure.

Ces sports traditionnels continuent d’inspirer les Japonais, mais pas que. Leurs principes et techniques sont souvent intégrés dans les programmes sportifs modernes, et commencent à se répandre bien au-delà du Japon.

Les autres sports populaires au Japon

En plus des arts martiaux et des sports traditionnels, le Japon est également passionné par des sports modernes tels que le baseball, le golf et le football.

Baseball japonais
  • Le baseball, appelé 野球 yakyûest habituellement vu comme le sport national préféré des Japonais. Introduit en 1872 par Horace Wilson, le baseball est rapidement devenu un des sports les plus populaires du pays. Il existe 12 équipes nationales, l’une des premières étant les Yomiuri Giants, qui s’est créée en 1934, originaire du Kantô. Par la suite, d’autres ont vu le jour, dont les Hanshin Tigers, d’Osaka, tout aussi populaires. Les 12 équipes s’affrontent lors du Championnat du Japon de baseball (NPB) entre avril et août. À cette occasion, les joueurs de baseball sont acclamés par la foule comme des héros et les fans fervents se rassemblent en nombre dans les stades. Le baseball a fait un retour triomphal aux Jeux Olympiques de Tokyo en 2020, et des joueurs japonais comme Ichiro Suzuki et Shohei Ohtani ont gagné une reconnaissance internationale pour leurs performances exceptionnelles dans la Major League Baseball (MLB).
Hideki Matsuyama
  • Le golf est un autre sport qui a gagné une grande popularité au Japon. Des golfeurs japonais comme Hideki Matsuyama, qui a remporté le tournoi de golf Masters en 2021, ont redoré l’image de ce sport sur la scène mondiale. Le Japon compte de nombreux terrains de golf de classe mondiale et une culture de golf bien établie, avec des tournois nationaux et internationaux attirant une grande attention.

 

  • Le football, de plus en plus populaire, connaît une forte ascension au Japon. Avec la J.League, le championnat de football professionnel créé en 1993, le sport a gagné en notoriété et attire de nombreux fans. Le Japon a même coorganisé la Coupe du Monde de la FIFA en 2002 avec la Corée du Sud, ce qui a contribué à populariser davantage le football dans le pays.

 

  • Le Japon en quart de finale de Coupe du monde de Rugby en 2019

    Le rugby à XV est également un sport majeur au Japon. Pratiqué au Japon depuis la fin du XIXe siècle, le rugby comptait environ 126 000 licenciés en 2020. L’équipe nationale japonaise a régulièrement participé à la Coupe du monde et est considérée comme la meilleure nation asiatique, occupant la 8e place mondiale après la Coupe du monde 2019. 

 

Ces sports modernes et populaires au Japon montrent la capacité du pays à adopter des disciplines sportives venues de l’étranger et à les introduire dans sa culture. 

La nourriture japonaise et le régime des athlètes

La cuisine japonaise est réputée pour être saine et équilibrée, et son importance n’est pas des moindres dans le régime des athlètes japonais.

La nourriture japonaise traditionnelle

La cuisine japonaise, ou washoku 和食, est inscrite au patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO. Généreuse en légumes, en poissons et en riz, avec une attention particulière portée à la saisonnalité des ingrédients et à la présentation des plats, la cuisine japonaise brille aussi par sa simplicité et la délicatesse de ses saveurs.

Un repas classique japonais

Comme évoqué dans notre article sur Les bienfaits de la nourriture japonaise, la cuisine japonaise présente des repas équilibrés. Ces repas sont composés de riz (gohan), de protéine (sashimi ou viandes), de légumes marinés (tsukemono), et de plats à base de miso tels que la soupe, tous riches en nutriments essentiels. Ces aliments apportent une énergie durable et sont facilement digestibles, points notables pour des athlètes qui ont besoin d’énergie lors de leurs entraînements, matchs et compétitions.

La cuisine japonaise utilise également de nombreux superaliments aux propriétés exceptionnelles. Le miso, une pâte de soja fermentée, est riche en probiotiques et favorise la santé digestive. Les algues comme le kombu, le wakame et le nori sont d’excellentes sources de fibres, de vitamines et de minéraux, contribuant à une alimentation saine et équilibrée.

 

Le régime des athlètes

Les athlètes japonais adoptent des régimes spécifiques en fonction de leurs sports.

Un chankonabe au poulet

Les lutteurs de sumo consomment le chanko nabe, un ragoût riche en protéines et en calories, composé de poulet, poisson, tofu, pour maintenir leur masse corporelle.

Les judokas et karatékas privilégient une alimentation riche en protéines maigres, légumes et riz. Ils consomment du poisson, comme le saumon grillé ou les sushis, pour les oméga-3 nécessaires à la récupération musculaire. Les légumes marinés (tsukemono), les algues et les soupes miso sont également importantes pour leur santé digestive et minérale.

Les golfeurs et des joueurs de baseball suivent des régimes équilibrés basés sur le riz, les légumes et le poisson. Ils s’assurent de consommer suffisamment de calories et incluent des superaliments comme le tofu pour optimiser leur endurance et leur concentration.

Ces régimes, riches en nutriments, permettent aux athlètes de maintenir une performance optimale et de favoriser leur récupération.

Les sports japonais ne cessent d’influencer et d’inspirer. Nous espérons que cet article vous aura apporté de meilleures connaissances sur la culture sportive japonaise et vous donnera envie de goûter à la bonne cuisine japonaise, ou d’essayer une des pratiques sportives mentionnées ci-dessus. À bientôt pour de nouvelles aventures !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Quitter la version mobile