Le miso, une des merveilles de la cuisine japonaise

Pate-miso

Saviez-vous que la pâte de miso est un excellent condiment dans les sauces voire même dans les pâtisseries? Cette merveille de la cuisine japonaise donnera la touche finale à vos plats et trouvera facilement une place dans vos recettes au quotidien.

Qu’est-ce que c’est ?

Le Miso est une pâte fermentée issue d’un mélange de céréales (le plus souvent c’est le soja, l’orge et le riz) auxquels on ajoute un agent de fermentation. Il a un goût sucré/salé et peut être utilisé non seulement comme base pour vos soupes mais également dans d’autres recettes en tant que condiment.
Il existe différentes couleurs de miso :

Le Miso blanc (shiro)

C’est un miso qui a fermenté moins longtemps et contient une grande quantité de riz. Il est le moins salé et le plus sucré de tous les miso. La couleur peut varier du blanc au beige.

Le Miso marron/jaune (tanshoku)

Ce miso est un mélange de soja, d’orge et/ou de riz. C’est justement ce miso au goût neutre qui est le plus utilisé dans la cuisine japonaise. La soupe de miso est réalisée le plus souvent avec ce type de miso. Néanmoins vous pouvez également l’utiliser pour vos marinades et sauces.

Le Miso rouge (aka)

Ce miso est traditionnellement fait de soja et d’orge. La longue fermentation des grains lui donne une couleur foncée avec des saveurs plus profondes, riches en umami. Il est souvent associé dans la soupe avec des fruits de mer et des légumes au parfum puissant comme par exemple le shiso vert.

D’une façon générale, la couleur du miso nous permet de reconnaître sa saveur même avant d’y goûter. Plus le miso est foncé, plus longue a été sa fermentation et donne lieu à des saveurs plus prononcées.

Ses apports nutritionnels


La pâte de miso contient un grand nombre d’enzymes produit par la fermentation. Par conséquent, il est une source parfaite de probiotique naturel qui stimule la digestion.
Riche en vitamine B12 et en protéine, le miso est un très bon substitut de viande pour les personnes suivant un régime alimentaire végétarien et végétalien.

Conseils culinaires


Pour garder toutes les saveurs et les propriétés nutritionnelles du miso, il est conseillé d’en ajouter juste avant la fin de cuisson. Outre la fonction d’assaisonnement des mets, le miso est utilisé dans les sauces et les soupes pour épaissir la consistance. Grâce à sa forte teneur en sel, nul besoin d’en ajouter.

A part les utiliser pour les soupes de miso, on peut l’utiliser en tant que condiment.

1. Légumes grillés –Pour donner un goût plus intéressant et prononcé à vos légumes vous pouvez les napper avec de la pâte de miso juste avant de les mettre au four.
2. Marinades – Le miso est un très bon ingrédient dans vos marinades de viandes, de légumes et de poissons.
3. Le beurre de miso – Vous avez peut-être déjà essayé d’élaborer du beurre aux herbes pour le tartiner ensuite sur votre pain ou pour l’utiliser dans d’autre cuisson. Une autre possibilité est d’incorporer le miso dans du beurre afin de créer un mélange onctueux sur une viande, du poisson ou des légumes. Vous pouvez le faire fondre tout simplement sur une pâte douce bien chaude.
patate-douce-miso
4. Base des sauces – Pour épaissir et assaisonner vos sauces en même temps, vous pouvez ajouter du miso. Enfin, pour être sûr d’avoir un miso homogène dans votre sauce vous pouvez d’abord en mettre un peu dans un bol avec quelques cuillères de sauce pour bien diluer et ensuite ajouter le mélange dans une poêle.
5. Pâtisserie – C’est particulièrement le miso rouge avec un goût prononcé qui peut donner un côté savoureux à vos pâtisseries. Le Aka miso se mariera notamment avec le chocolat noir et il est délicieux dans les brownies.

Chez Umami, vous pouvez retrouver des misos traditionnels : Miso rouge, Miso blanc, Miso de soja et orge et Miso de riz. En outre, la gamme est élargie de miso parfumés : Miso au yuzu, Miso à l’ail, Miso au sésame et Sauce de miso piquante. Ces derniers conviennent notamment aux marinades et dans des sauces comme condiment.

Miso

3 commentaires

  1. Excellente initiative, riche d’intérêt, qui m’a permis entre autres de connaître l’usage (étonnant !) du miso en pâtisserie. J’ai hâte de lire les autres thèmes à venir. Je vous dis à bientôt, passé la rentrée pour la partie achats. Amicalement, F.

    1. Bonjour
      Nous sommes ravis que notre première chronique vous ai plu, nous espérons que ça sera également le cas pour les suivantes.. N’hésitez pas à nous faire par de vos remarques. Cordialement,
      L’équipe Umami

  2. Un autre usage très appréciable du miso dans la cuisine “occidentale” est d’en ajouter un peu à la fin de la cuisson d’une sauce tomate. Le goût devient rond et profond. La magie de l’umami ;o)

Répondre à Michaël Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *