Kantô Matsuri, un défilé haut en couleur !

akita_festival_titre
Saviez-vous que le Kantô Matsuri était l’un des quatre festivals les plus importants de la région de Tohoku ?

Le Kantô Matsuri illumine les nuits du 3 au 6 août de la ville d’Akita depuis maintenant plus de 220 ans.

Une prière d’abondance


Tradition vieille de plus de 220 ans, le Kantô Matsuri a lieu tous les ans du 3 au 6 août dans la ville d’Akita (préfecture d’Akita). Il forme avec le Tanabata Matsuri (Sendai), le Nebuta Matsuri (Aomori) et le Hanagasa Matsuri (Yamagata) un incontournable des festivals estivaux du Japon.
L’objet de ces festivités ? Une prière pour des récoltes abondantes en blé, riz, haricots, millet et millet chinois ; céréales essentielles au régime alimentaire des habitants de l’archipel japonais et à la confection des plats à base de riz, azuki et nouilles UMAMI que vous pouvez aujourd’hui mitonner et déguster chez vous. Des milliers de porteurs défilent tout au long de la journée soulevant d’immenses mâts de bambou divertissant la foule le jour et illuminant les rues la nuit.

akita1

 

Qu’est-ce qu’un kantô ?


Le kantô est un mât en bambou d’une hauteur pouvant aller jusqu’à 12 mètres sur lequel sont accrochées près de 46 lanternes de papier en forme de ballots de riz. Chaque kantô peut avoir la forme d’un épi de riz ou d’un cèdre d’Akita. Parce que tous les porteurs n’ont pas la même force ni la même dextérité, il existe différents types de kantô dont le kantô dit o-waka, le plus impressionnant et le plus haut de tous, pouvant peser jusqu’à 50 kg.

akita2
Kantô O-Waka

akita3
Préparation du défilé

 

Un concours de force et de technique


Tout comme l’ensemble des matsuri organisés au cours de la saison estivale, les festivités se déroulent au son des tambours, des flûtes et des chants traditionnels, le tout accompagné par plus de 200 kantôs. Ce festival reste tout de même une épreuve de force et d’équilibre pour les 3000 porteurs défilant dans les rues d’Akita. Eh oui, interdiction d’agripper les mâts pour les soulever ! Paume de la main, bas du dos, hanches, creux de l’épaule, tout est bon pour transporter ces mâts tout au long du festival. Enfin… tout sauf la poigne.

akita4

 

Envie de passer un bon moment ? Venez préparé !


Grace à ces prières, la région de Tohoku est connue pour son riz de grande qualité. Ainsi, la confection d’onigiri au riz tsuyahime UMAMI de la préfecture de Yamagata (région de Tohoku) agrémenté d’une pointe de furikake nori et sésame ou garni d’une délicieuse umeboshi complimentera les festivités. Pour les plus impatients, un bon repas japonais commence par un bon riz et ça tombe bien, le riz prêt en deux minutes UMAMI en est un !

riz gluant tsuyahime
Riz gluant Tsuyahime

umeboshi
Umeboshi Nankobai

furikake nori et sésame
Furikake nori et sésame

riz prêt en deux minutes
Riz à sushi prêt en 2 minutes

Mais n’oublions pas de mentionner les sômen Handa et les Udon Goto Tenobe UMAMI qui sans cette prière aux Dieux ne pourraient pas garnir abondamment nos assiettes.

produit5
Sômen Handa

produit6
Udon Goto Tenobe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *